Unité Cognitivo Comportementale

L’Unité Cognitivo Comportementale

Suite à l’obtention d’une subvention de l’ARS, les travaux de restructuration de l’UCC ont pu être réalisés de septembre 2015 à mars 2016.

         L’UCC est située au sein du SST (soin de suite terrasse). Elle comporte 10 lits et s’adresse à des personnes ayant une pathologie neuro générative type Alzheimer (ou autres démences) et présentant des troubles du comportement.

C’est une unité protégée : les ascenseurs sont sécurisés par digicode, les sorties par des portes électro magnétiques, l’amplitude d’ouverture des fenêtres est limitée. L’admission peut être sollicitée par le médecin traitant ou le médecin hospitalier quand la personne est hospitalisée, la durée moyenne d’hospitalisation est de 3 semaines.

Les principaux troubles rencontrés sont la désorientation temporo-spatiale, la déambulation, l’agressivité, le risque de fugue, les troubles du sommeil. L’hospitalisation en UCC a pour objectif de réduire voire de supprimer ces troubles. La prise en charge non médicamenteuse est prioritaire. Afin d’apaiser les personnes, les contraintes sont réduites, la déambulation est favorisée.

         La restructuration du service a permis le remplacement des chambres doubles par des chambres simples avec douches à l’italienne. Chaque chambre peut être fermée à clef afin de protéger les biens de chacun. Les malades peuvent disposer de la clef s’ils sont aptes à la gérer, sinon ce sont les soignants qui gèrent la fermeture et l’ouverture des portes.

Un salon a été créé pour permettre d’isoler les personnes agressives ou les personnes nécessitant un endroit calme. Les 2 salles à manger ont été réunies, et une cuisine thérapeutique est en cours d’installation afin de maintenir les actes de la vie quotidienne (faire la vaisselle, mettre le couvert, réaliser des recettes simples...). Les activités choisies, seront en lien avec le devenir de la personne. Par exemple, l’utilisation d’un micro-onde pour réchauffer les repas à domicile, peutfaire partie des objectifs de la prise en charge. De même une chambre est équipée du pack domotique afin de former le malade à l’utilisation de l‘appel maladeavant sa sortie si besoin.

Les couleurs des murs et des sols ont été choisies pour l’accueil de ce type de malades. Pour favoriser l’apaisement et la sérénité, les murs du couloir sont gris pâle, le sol gris un peu plus soutenu.

Les portes des locaux techniques ne sont pas différenciées de la couleur du mur pour ne pas attirer les patients vers des lieux non autorisés.

Seules les portes des chambres et de la salle à manger sont différenciées. Les portes des chambres ont été peintes alternativement en jaune ou vert, de plus un décor différent collé sur chaque porte permet un repérage plus facile pour les patients.

Pour éviter chez ces personnes des inversions du jour et de la nuit, favoriser le rythme nycthéméral et leur orientation dans la journée, dans l’année(saison…), il est indispensable qu’elles puissent bénéficier de la lumière naturelle et voir ce qui se passe au dehors. Pour cela une ouverture dans le mur entre le couloir et la salle à manger a été réalisée, elle apporte un supplément de lumière naturelle.

De même, l’intensité des lumières du couloir est modulable, ainsi une lumière plus douce peut être utilisée le soir pour ritualiser le moment du coucher.

Des animations quotidiennes visent le maintien des capacités et la mobilisation des ressources pour favoriser le retour à domicile.

3 aides-soignantes ont bénéficié d’une formation d’assistante de soins en gérontologie. En effet, pour faciliter la prise en soins de ce type de malades, il est indispensable que les équipes soient formées à la prise en charge des patients ayant des troubles du comportement et à la connaissance des pathologies neuro dégénératives.

Le projet de soin est mis en œuvre par une équipe pluridisciplinaire et réajusté dès que nécessaire. Le retour dans le lieu de vie habituel du patient est toujours privilégié, en accord avec le patient et son entourage. Lors des retours à domicile, des aides sont proposées et mises en place afin de permettre un maintien à domicile en toute sécurité et prévenir l’épuisement de l’aidant principal.